Le Champagne Louis Casters

La Maison Louis Casters a été fondée à Damery en 1899 par Eugène Cadel.
Né en 1857, Eugène est issu d’une vieille famille de vignerons de Damery. C’est au centre de ce village, où est toujours implantée la Maison actuelle, qu’il fait bâtir sa maison de Champagne à la fin du XIXe siècle.
Le gendre d’Eugène lui succède en 1921 puis en 1944, sa petite-fille Marguerite et son époux Louis Casters reprennent la direction de la Maison et crée la marque Louis Casters.
Une autre génération reprendra à son tour l’exploitation avant l’arrivée la génération actuelle représentée par Johan, arrière-arrière-petit-fils d’Eugène et son épouse Valérie, qui poursuivent avec passion le développement de la Maison en veillant toujours à allier respect de la tradition et technologies modernes.


La méthode de fabrication


Les raisins de la Maison Louis Casters font l’objet d’un soin minutieux de la vigne au chai. Aussitôt après les vendanges, les différents cépages sont identifiés et séparés et le raisin fait l’objet d’un pressurage pneumatique par grappes entières. Les raisins sont ainsi pressés de façon douce et moins intensive, dans le respect de la vendange.


Après l’extraction des jus, les vins sont vinifiés en cuves inox, ce qui permet un contrôle optimal des températures.


Les vins de la Maison Louis Casters ne sont pas soumis à la fermentation malolactique. Comme toutes les fermentations, la fermentation malolactique a pour but de faire évoluer les arômes du vin.


Si la plupart des maisons de champagne la déclenchent afin d’obtenir des arômes plus doux, mûrs et légèrement lactés, la Maison Louis Casters choisit de ne pas y recourir pour conserver la fraîcheur et les arômes floraux et fruités du raisin.


Après la fermentation alcoolique et la clarification des vins intervient l’assemblage des différents cépages pour élaborer les différentes cuvées.


>Ensuite vient le tirage en bouteille et la prise de mousse. Cette opération délicate consiste à ajouter une liqueur, dite de tirage, au vin pour procéder à une deuxième fermentation en bouteille, celle-ci dure entre 6 et 8 semaines et se fait sur lattes.


>Après cette deuxième fermentation, on attendra au minimum 24 mois pour pouvoir commercialiser les champagnes, afin d’obtenir des cuvées prêtes à être dégustées.