Le champagne Corbon

Cette maison de champagne fondée au lendemain de la Première Guerre Mondiale est implantée depuis ses origines dans le village d'Avize, au cœur de la Côte des Blancs.

Avec seulement 1.1 hectare, cette micro-exploitation est dirigée d'une main de maître par Agnès Corbon qui a pris la succession de son père en 2006 après un long éloignement de la Champagne.

Elle pratique depuis son retour sur le domaine familial une viticulture raisonnée, loin des grands labels régionaux et nationaux, lui procurant la liberté d'adapter ses assemblages aux besoins imposés par chaque millésime pour des champagnes garantis sans filtration, sans collage, élevés 3 ans minimum et 100% pur plaisir.



Une famille de vignerons ancrée dans la Côte des Blancs


À la fin de la Première Guerre Mondiale Charles Corbon, l'arrière-grand-père d'Agnès, trouve un emploi au sein d'une maison de Champagne à Avize et s'y installe C'est au cours des années 20, et aidé par un contexte économique favorable après 4 ans de guerre dévastatrice, qu'il acquiert ses premières vignes. Il s'établit alors comme "vendeur au kilo", cédant les fruits de ses vignes à de grandes maisons et se concentrant sur le seul travail des champs.


Peu intéressé par ce travail de paysan, son fils Albert délaisse la vigne dans ses jeunes années pour s'établir charbonnier tandis que Germaine, son épouse, tient un café. Ce n'est que dans les années 60 qu'Albert et son fils Claude, reviennent vers les vignes. Il faudra attendre la crise des années 70 et l'effondrement du prix du raisin pour voir la maison Corbon élaborer ses premiers champagnes et ainsi devenir récoltant-manipulant.


C'est le point de départ d'une passion pour le vin qui anime Claude Corbon jusqu'à aujourd'hui. Très tôt il décide de renoncer aux filtrations et collages réalisés par les autres maisons de champagne estimant que ce procédés "déshabillent" les vins.


Suivant en quelque sorte la tradition familiale, Agnès Corbon se détourne de la Champagne dans ses jeunes années pour poursuivre sa carrière d'ingénieur dans l'industrie agroalimentaire. Ce n'est finalement qu'en 2006 qu'elle se décide de revenir a la source et de rejoindre son père dans les vignes.




Une viticulture et une vinification uniques depuis les origines


Ayant pris sa décision de revenir sur l'exploitation, Agnès décide malgré tout de suivre une formation en viticulture. C'est à cette occasion qu'elle réalise le peu de changements intervenus dans les méthodes de vinification depuis l'installation de son père dans les années 70 : techniques et sans risques.




Le savoir-faire de 3 génération de vignerons indépendants


C'est lors de ses études qu'Agnès réalise le caractère visionnaire de la démarche de son père, simple fils de charbonnier capable de saisir l'essence du champagne pour créer un vin de caractère à l'élaboration complexe.


Côté vignes, car c'est bien de là que part toute la démarche du Champagne Corbon, le domaine s'étend sur 1.1 hectares avec des vignes dont l'année moyenne de plantation remonte à 1977.


Pour résumer l'esprit de la maison et comme le dit aisément Agnès Corbon, "faire du vin ce n'est pas un métier sérieux". Beaucoup de travail, d'énergie et surtout de stress pour apporter quelques gorgées de plaisir ! C'est pourquoi elle a décidé de pratiquer une viticulture responsable et raisonnable, sans employer les produits phytosanitaires automatisant la production et réduisant le vigneron au simple rôle de gestionnaire d'un domaine, sans pour autant les rejeter si leur emploi s'impose après une année difficile. Tout l'esprit du champagne Corbon repose dans la balance des besoins du vin remis en cause à chaque vendange.


C'est donc logiquement que la vinification est laissée (presque) à elle-même. Agnès s'impose de grands principes établis par son père avant que sont l'interdiction de tout collage, filtration ou passage à froid.



Les bouteilles quant à elles sont vieillies 3 ans minimum mais peuvent rester des dizaines d'années en cave comme le millésime 1996 élaboré par son père et commercialisé ...en 2016 !